G.P. de la Ville de Rennes

C'est à l'occasion de l'inauguration de l'éclairage du vélodrome de Rennes en 1978 que Edmond Herve, alors jeune maire, demande à Guy Caradec combien coûterait une course cycliste, " pas un critérium où l'on connaît d'avance le vainqueur, mais une vraie course qui passera dans les quartiers avec un final en centre ville "
Le premier Grand Prix fut ainsi créé en 1979 sur un tracé comportant 4 grands tours de circuit sur les quartiers extérieurs plus 18 tours d'une boucle en huit sur le centre ville avec arrivée place de la Mairie. Le circuit restera identique de 1979 à 1987. Les trois années qui suivent (1988,1989 et 1990), un tour est supprimé sur le circuit en centre ville.
En 1991, le circuit extérieur est quelque peu modifié, et pour respecter les règles en matière de longueur de circuit, un tour est supprimé sur le parcours extérieur. Le Grand Prix de Rennes compte alors 3 grands tours à effectuer plus les 17 boucles en ville.
Parallèlement, la Coupe de France Peugeot est créée, le Grand Prix de Rennes y est sélectionné de 1992 à 1994. Depuis, elle reste présente à la coupe de France, qui change de partenaire en 1995 et devient la Coupe de France Crédit Agricole.
1997, les travaux du VAL ont commencé : le circuit interne doit être modifié. La ligne d'arrivée est déplacée sur les quais au niveau de la place de la République. Ce nouveau tracé comporte toujours 3 grands tours mais passe à 18 petits tours en ville.
En 1998, les travaux du VAL dans toute la ville impliquent une réflexion globale sur l'évolution du Grand Prix. Le tracé doit rester urbain et répondre aux normes de l'Union Cycliste Internationale (circuit de 12 km minimum). La nouvelle ligne d'arrivée est désormais située Boulevard de la Tour d'Auvergne. L'itinéraire comporte alors 15 tours de 12,900 km.
On passe à 14 tours de 13,100 km, sans modifier le circuit en 2000.
Afin de diminuer la gêne occasionnée par un circuit urbain, le Grand Prix de Rennes sort de la ville pour la première fois depuis sa création en 2001. Le tracé comporte alors plus de difficultés et se décompose de la façon suivante : 155,100 km en ligne dans la Métropole rennaise plus 5 tours de circuit de 6,600 km en ville. Cette nouvelle formule fait l'unanimité des coureurs et du public.

http://www.grandprixcycliste.rennes.fr/histoire.htm
©2002-2019 Museo del Ciclismo Associazione Culturale ONLUS - C.F.94259220484 - info@museociclismo.it - Tutti i diritti riservati

I dati inseriti in archivio sono il risultato di una ricerca bibliografica e storiografica di Paolo Mannini (curatore dell'Archivio). Le fonti utilizzate sono svariate (giornali, libri, enciclopedie, siti internet, archivi digitali e frequentazioni sui vari Forum inerenti il ciclismo). Chiunque desideri contribuire alla raccolta dei dati, aggiunta di materiale da pubblicare o alla correzione di errori può farlo mettendosi in contatto con Paolo Mannini o con la Redazione.